Actualités et publications

Le conseil municipal s’affaire à protéger le portefeuille des contribuables

Préparation budgétaire

Repentigny, le 2 novembre 2023 – Alors que l’administration Dufour s’apprête à déposer son budget, les élus[1] et les équipes de la Ville de Repentigny procèdent aux derniers ajustements visant à réduire au maximum les dépenses de l'organisation. Cette préparation budgétaire est requise pour adopter un budget équilibré, tel qu’exigé par la Loi sur les cités et villes. Dans le contexte actuel, elle est d’autant plus essentielle pour atténuer les effets de l’inflation sur les finances publiques de la Ville, et conséquemment sur la qualité des services offerts à la population. 

Faire des choix, une nécessité

Comme toutes les municipalités du Québec, Repentigny fait face à une hausse majeure de ses coûts d’opération qui surpasse la croissance de ses revenus. Dans le contexte actuel, afin d’assurer une saine gestion et de bâtir sur le long terme une ville plus durable, elle doit faire des choix tout en tenant compte de la capacité de payer des contribuables.

« Nous savons que les ménages repentignois vivent également les contrecoups de l’inflation et font face aux mêmes défis dans la gestion de leur budget. Voilà pourquoi nous prenons le temps d’évaluer toutes les alternatives afin de limiter l’impact sur leur compte de taxes et leur permettre de souffler un peu plus. D’ailleurs, je tiens à souligner les nombreux efforts déployés par le conseil depuis le début de son mandat. La première année, nous avons réussi à geler le compte de taxes résidentiel moyen, et par la suite nous avons maintenu l’augmentation sous l'Indice des prix à la consommation, un objectif que nous poursuivons pour le budget 2024 »

- Nicolas Dufour, maire de Repentigny.

Concrètement, depuis l’arrivée au pouvoir de l’équipe Dufour, le compte de taxes de la maison moyenne a progressé de 85 $, soit une augmentation de 2,77 % alors que l’IPC a connu une hausse de 16,2 % pour la même période.

L’amélioration continue, une priorité

Les orientations prises dans le cadre de la préparation budgétaire sont le reflet des demandes citoyens et de l’ouverture du conseil à réduire certains services afin d’être en mesure d’offrir ceux qui répondent davantage à leurs besoins. L’amélioration continue étant au cœur de ses priorités, la Ville est à la recherche constante d'efficacité et de progrès. Elle fait donc appel à la créativité de tous les acteurs de l'organisation et s’inspire des meilleures pratiques du domaine municipal de manière à faire profiter les citoyens de chaque dollar investi dans les différents projets et services municipaux. « Il nous faut choisir avec soin les projets dans lesquels nous investissons en nous assurant qu’ils améliorent la qualité de vie, tout en déterminant le moment propice pour les réaliser. C’est pourquoi nous demandons à toutes les directions de faire des efforts de rationalisation des dépenses, et ce, même si elles ont peu de marge de manœuvre », a ajouté
M. Dufour.

Enjeux 2023

L’exercice complexe et rigoureux auquel se prête l’administration pour être en mesure de présenter un budget équilibré nécessite de gérer plusieurs enjeux.

Coût inflationniste des biens et services

La Ville doit composer avec l’augmentation des coûts pour les ressources, les matériaux et les services. À titre d’exemples, en l’espace de deux ans seulement, notre administration a connu une hausse de 324 000 $ du prix du carburant, ce qui a eu un impact sur la gestion de la flotte automobile de la Ville. Elle a également connu une hausse du coût des produits chimiques utilisés pour le traitement de l’eau potable et des eaux usées de près de 1,2 M$, ce qui représente une augmentation de 74 %. Les frais généraux de déneigement ont quant à eux bondi de près de 735 000 $. D’ailleurs, en ce qui concerne le contrat de déneigement pour la saison hivernale 2023-2024, nous avons reçu des soumissions beaucoup trop élevées, ce qui nous a incité à retourner en processus d’appel d’offres.

Augmentation des taux d’intérêt

Depuis les révisions successives du taux directeur par la Banque du Canada cherchant à contrer les effets de l’inflation, la Ville fait face à d’importantes augmentations de la dépense d’intérêts sur ses emprunts, lesquelles représentent plus de 1,6 M$ comparativement à 2023. À titre d’exemple, certains emprunts venant à échéance en septembre dernier ont été renouvelés à un taux de financement de 5,5 %, comparativement à 3,25 %, soit le dernier taux négocié.

Diminution des droits de mutation

Étant donné l’augmentation du taux directeur, le marché immobilier a subi un ralentissement. En effet, le nombre de transactions immobilières est similaire à celui d’avant la pandémie, et la croissance des prix de même que la hausse des taux hypothécaires exercent aussi une influence sur le nombre à venir. Cette année, la Ville ne devrait pas atteindre les montants budgétés en droits de mutation; selon ses projections, elle anticipe une diminution de 22 % du nombre de transactions immobilières sur son territoire.

Optimisation et diversification des sources de revenus

L’optimisation et la diversification de nos sources de revenus provenant de subventions, de programmes d'aide financière ou de contributions gouvernementales permettent notamment d’alléger le fardeau fiscal du résidentiel. Le défi étant important et les options étant limitées, la création d’un nouveau poste permettra à notre organisation de s’adjoindre une ressource dont le mandat sera de maximiser les sources de financement dans les différents projets de la Ville.


[1] La Ville de Repentigny prône des valeurs d’inclusion et d’égalité des genres, mais utilise dans ce communiqué de presse, le masculin uniquement pour faciliter la lecture, sauf lorsqu’il est possible de préciser le genre.