Tous les événements

Des écrans imaginaires

Des écrans imaginaires
Joëlle Simard-Lapointe
Partager

au

Gratuit

Espace culturel de Repentigny

Description

L’exposition Des écrans imaginaires regroupe dix artistes professionnels et en voie de professionnalisation qui proviennent des milieux des arts visuels, de l’architecture et de l’illustration. À l’automne 2019, l’Espace culturel de Repentigny les a invités à réfléchir à l’avenir, à ce qu’ils souhaiteraient léguer aux générations futures. Ils ont relevé le défi, chacun à l’aide de leur média respectif, d’imager un souhait empreint d’espoir pour demain. Presque deux ans plus tard, alors que nous avons traversé collectivement une crise sanitaire, sociale et économique mondiale sans précédent, il est étonnant de voir à quel point leurs œuvres résonnent d’autant plus fort de par l’humanité et l’universalité des thèmes qu’ils ont traités.

Que ce soit en imaginant les espaces urbains du Repentigny de demain par l’architecte Maxime-Alexis Frappier ou encore en revisitant l’aménagement de l’Espace culturel par Richard Langevin, l’ensemble des propositions artistiques nous rappellent que Repentigny est une ville où il fait bon vivre.

En ce sens, les illustrations de Sévrine Dumais et de Lawrence Dupuis nous proposent des points de vue passés et futurs sur la banlieue. Le territoire repentignois est ponctué d’attraits et de bâtiments d’hier à aujourd’hui qui témoigne d’un développement moderne, mais respectueux du patrimoine urbain.

Dans une perspective plus environnementale, l’artiste visuelle Marilyne Bissonnette et l’illustratrice Camille’s Heeren rêvent d’un avenir où les Repentignois vivront dans un environnement où les humains, la nature et les animaux auront su se partager en harmonie l’espace urbain. Pour ces créatrices, les citoyens de Repentigny peuvent être des acteurs de ces changements nécessaires et durables.

Au même titre, l’illustrateur LeBicar et l’aquarelliste Nicole Lapointe s’inspirent des paysages urbains et riverains si propres aux villes, qui, comme Repentigny, longent le fleuve Saint-Laurent. Ils nous somment, dès aujourd’hui, de traiter avec respect les fragiles ressources naturelles qui nous entourent et que nous tenons trop souvent pour acquises.

Native de Repentigny, Alexandra Bastien pose un regard plus personnel sur l’avenir en faisant un clin d’œil à un moment marquant de son parcours professionnel. L’artiste fait de Repentigny un lieu où les rêves peuvent se concrétiser. Dans le même ordre d’idée, l’artiste peintre nouvellement arrivée à Repentigny et originaire du Maroc, Maha Mkacher nous propose une œuvre qui rappelle l’importance de la notion de vivre-ensemble pour tisser une communauté forte et résiliente.

Horaire détaillé

au